02/05/1917 UN DRAME RUE DE LONDRES

Hier soir, à sept heures, M. François Champin, adjudant-chef au 3e zouaves, deux fois blessé et décoré de la croix de guerre, ayant rencontré, rue de Londres, Mme Aimée Girard, vingt-cinq ans, demeurant impasse Pasteur, à Juvisy, au moment où elle sortait des bureaux de la Compagnie des chemins de fer d’Orléans, eut avec elle une vive altercation.

Mme Girard voulut fuir; mais le sous-officier sortit son révolver et tira sur elle à plusieurs reprises. Atteinte à la tête, elle expira, sur-le-Champ.

Le meurtrier se tira ensuite une balle de révolver dans la bouche. Relevé baignant dans son sang, il fut transporté à Beaujon. Son état est grave, mais non désespéré.

Le mobile du drame est la jalousie.

EXCELSIOR du Mercredi 2 Mai 1917