15/11/1903 A L’Hôtel de Ville – La commission du Métropolitain

La commission du Métropolitain – Séance mensuelle – Les stations de la ligne numéro 3 – L’aération des voitures contre les fumeurs – Le réseau complémentaire.

La commission municipale du Métropolitain a tenu hier, à l’Hôtel de Ville, sa séance mensuelle, sous la. présidence de M. Sauton. Assistaient à la réunion, outre les conseillers municipaux, MM. Métier, ingénieur en chef des ponts et chaussées; Bienvenue, ingénieur en chef des travaux du Métropolitain; André Berthelot, Garetta et Vignes, représentants de la compagnie; de Pontich, directeur des travaux de la Ville de Paris. Après l’audition du rapport ordinaire sur l’état actuel des lignes en construction, l’assemblée a très vivement Insisté auprès de l’administration préfectorale pour l’introduction aussi rapide que possible du mémoire relatif aux accès des stations de la ligne n° 3 (Courcelles-Ménilmontant).

Cette insistance était motivée par un désaccord survenu entre le préfet de police et le préfet de la Seine, relativement au plan de ces stations. A la suite du dernier accident, le préfet de police a, en effet, cru devoir formuler certaines réserves au sujet de ce plan, et la commission craint que le malenlendu entre les deux préfectures ne retarde, en se prolongeant, la date de la mise en exploitation. Il faut évaluer à cinq ou six mois le délai nécessaire à la compagnie pour livrer la ligne au public après qu’elle l’aura reçue elle-même des ingénieurs de la Ville.
La commission s’est également entretenue des travaux de la commission de réception du matériel. Celle-ci se livrera, mercredi prochain, à une expérience sur une voiture spécialement aménagée. Les glaces seront remplacées par une toile métallique. ,On espère ainsi obtenir, avec la suppression des courants d’air, une meilleure aération des voitures. La commission municipale est conviée à cette expérience, et si elle lui paraît suffisamment satisfaisante, le wagon sera laissé à la disposition du public.
Quant aux voitures pour fumeurs, dont nous avons déjà parlé, elles ont donné lieu à un assez vif débat en raison de l’opposition que font à l’admission des fumeurs dans
le Métropolitain un certain nombre de conseillers municipaux.

M. Félix Roussel a été prié de hâter le dépôt de son rapport sur le réseau complémentaire, de manière qu’il puisse servir d’ïndication l’étude du réseau transformé des lignes d’omnibus et de tramways. En outre, le même conseiller devra faire coïncider le
dépôt de son rapport sur la commission d’enquête avec l’interpellation complémentaire que doivent adresser au préfet de police, sur la catastrophe des Couronnes, MM. Rozier, Joseph Weber-et Berlhaut.

Enfin, il a été décidé que, dans une séance ultérieure, la commission entendrait M. Albert Lévy, de l’Observatoire de Montsouris, sur l’aération du Métropolitain.

 

LE MATIN du Dimanche 15 Novembre 1903