15/11/1933 L’ASSASSIN LEMAIRE A ÉTÉ GUILLOTINÉ HIER A BÉTHUNE

BÉTHUNE. 14 novembre.

Alphonse Lemaire, qui assassina, le 7 janvier dernier, à Hamel-Beuvry, près de Béthune. à coups de hache, dans des circonstances atroces, une vieille paysanne. Mme Dubois, pour lui voler une dizaine de mille francs, a payé ce matin sa dette à la société.

L’exécution a eu lieu en face de la prison de Béthune.

A l’entrée des magistrats, Lemaire, qui était déjà réveillé, a déclaré: « J’ai fauté. Je saurai payer c’est juste. »

Le condamné se confessa au chanoine Vittu. communia et très calme, entendit la messe. Après que le bourreau eut procédé à sa toilette, Lemaire remit à son avocat deux lettres pour sa sœur et pour sa fille.

Il but du café et du genièvre, fuma trois cigarettes et fit des adieux émus à son avocat, qu’il remercia chaleureusement, demanda pardon au chanoine Vittu pour ses fautes.

A 6 h. 25. la porte de la prison ayant été ouverte à deux battants, le condamné parut, blafard, soutenu par les aides: mais, faisant preuve d’un grand courage, il arriva devant la guillotine où les aides le firent basculer sous le couperet qui tomba avec un bruit sourd.

 

L’OUEST ECLAIR du 15 novembre 1933